EPI Les métiers, classe de 3ème

Vous pouvez observer les affiches concernant divers métiers dans l’exposition des couloirs du bâtiment collège.
Voici aussi quelques interviews réalisées par les élèves:

 

INTERVIEW À JOAN BENET, OLÉILCULTEUR D’IBIZA.

E.P.I DES FICHES MÉTIERS.

 – Dans quelle année avez-vous commencé avec la production d’huile d’olive ?

– J’ai commencé à en produire en 1996, même si avant mes parents et grands-parents en produisaient déjà, car, ils avaient déjà une petite plantation.

– Pourquoi avez-vous commencé à produire votre propre huile d’olive ?

– Dans ma famille l’huile se produisait depuis que j’étais petit de manière traditionnelle. J’ai toujours pensé que j’aimerais récupérer les oliviers et pouvoir obtenir le jus des olives, à manière de le faire maintenant n’a rien avoir avec celle utilisée quand j’étais petit. La pierre, le bois s’est changé par l’acier.

 – Combien de types d’olives avez-vous dans votre plantation ?

J’en ai trois : L’Arbéquina, la Picual et la Koronéiki. Initiallemnt, l’Arbequina occupait le 90% de la plantation et la Picual l’autre 10%. Mais récemment j’ai planté 300 arbres de la variété Koronéiki, olive très similaire a l’Arbéquina et d’origine grec.

  Combien d’oliviers, il y a-t-il dans votre plantation ?

J’ai plus de 1300 oliviers, c’est la plus grande plantation d’oliviers d’Ibiza.

 – Comment s’appelle votre marque et ou la vendez-vous ?

– Mon moulin à huile produit deux marques d’huile d’olive : « Joan Benet » huile d’olive vierge extra, produite que par mes olives et « L’Oli des güelo » huile d’olive vierge coupage, élaboré à partir d’olives de la meilleure qualité qu’arrivent à mon moulin. Ces deux marques sont vendues dans des supermarchés, boutiques spécialisées et dans les meilleurs restaurants de l’île.

– Combien de litres d’huile produit votre moulin par année ?

– La quantité d’olives produites par les oliviers varie beaucoup d’année en année. La campagne est imprévisible. Mais cette année, qui a été une très bonne année on produit 6000 litres d’huile, 5000L Joan Benet et 1000L d’Oli des güelo.

 – Est-ce votre travail très sacrifiant ?

– Le travail à la campagne est toujours sacrifiant, c’est pour cela que chaque goutte de notre huile, représente nos racines, notre travail, notre passion, nos rêves et beaucoup de fois nos peurs et nos craintes.

Joan Martinez 3ème

 

 

INTERWIEW VITICULTEUR E.P.I

 Comment décrieriez-vous le métier de viticulteur ?

Ce métier consiste à cultiver la vigne et à récolter le raisin, mais aussi à fabriquer le vin et à le commercialiser. Le viticulteur doit accueillir les clients pour leur vendre ses productions, ou celles des autres s’il est négociant en vins.

Vous avez suivi une formation avant d’exercer ce métier ?

Comme j’ai racheté un vignoble déjà existant, tout était sur place : machines, matériels, lieux de stockage. En tant que passionné de vin, j’étais bien renseigné sur le sujet, il me manquait seulement quelques éléments que j’ai appris pendant que je travaillais. Par contre il faut un diplôme phytosanitaire.

 Quelles sont les qualités nécessaires pour faire de viticulteur ?

Le plus important est d’être passionné par le vin et l’agriculture, on ne peut pas travailler dans ce domaine et ne pas savoir reconnaître un bon vin. Et puis bien sûr aimer la nature : on est en plein dedans !

Quelles sont les avantages et les inconvénients du métier ?

Le principal avantage est d’être en contact permanent avec la nature. Mais c’est aussi le principal inconvénient : si tu veux faire quelque chose et que le temps ne le permet pas, et bien tu ne fais rien ! Je suis complètement dépendant du temps.

Quel est le salaire moyen d’un viticulteur ?

Selon mon expérience comme employé d’un vigneron et comme chef de vigne (mon travail actuellement) je peux vous dire que le salaire moyen est d’environ 2200 euros bruts par mois.

Comment pouvez-vous évoluer dans le secteur ce métier ?

En tant que viticulteur, vous pouvez adhérer un poste de travail tel que chef de vigne ou comptable dans une cave à vin. De même, le métier de viticulteur est de plus en plus en plus lié à la mondialisation et en effet aux nouvelles technologies.

Martin SCHVARTZMAN BARRES

 

Interview à une directrice d’hôtel

1 -Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Mon oncle est le propriétaire d’un hôtel très connu à Ibiza. Depuis que je suis petite, il m’a appris à comment interagir avec les clients et les employés. Je suis une personne très sociable et l’hôtellerie me fascine, c’est donc pourquoi j’ai choisi ce métier.

2- Quel a été votre parcours dans l’hôtellerie?

Mon oncle m’offrit du travail dans son hôtel pendant l’été quand j’avais seize ans. Cela me permit d’améliorer mon anglais et d’obtenir expérience dans le secteur de l’hôtellerie. Après cinq années de formation, mon oncle m’offrit le poste de directrice d’hôtel dans son hôtel.

3- Quelles sont les compétences et les inconvénients de ce métier?

Les compétences pour diriger un hôtel varient selon sa taille et catégorie.

Dans un petit hôtel, comme celui de mon oncle, il faut avoir des connaissances dans tous les domaines.

Dans un grand hôtel, il faut faire confiance aux employés et être capable de distribuer les tâches.

La comptabilité, la communication et savoir parler minimum une langue étrangère est impératif pour ce métier.

4- Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier?

Les avantages de diriger un hôtel est de pouvoir le gérer librement mais aussi le contact avec les clients. L’unique inconvénient est que l’établissement est ouvert les 24 heures les sept jours de la semaine et les horaires sont souvent contraignants.

5- En quoi consiste votre travail quotidien?

Mon travail varie dépendant des tâches qu’il faut réaliser. Généralement j’organise les entrées les et sorties, j’accueille les clients et je gère économiquement l’hôtel en m’occupant des paiements aux employés et des factures.

6- De quels critères dépend la catégorie de l’hôtel?

La catégorie d’un hôtel dépend de plusieurs critères; le nombre et  les surfaces des chambres, les horaires d’accueil, le service en chambre, l’accès à Internet et la possibilité de dîner à l’hôtel.

7- Est-il essentiel de parler plusieurs langues pour gérer un hôtel?

Parler plusieurs langues étrangères dans le domaine de l’hôtellerie est essentiel pour pouvoir se communiquer avec tous les clients de nationalités différentes.

8- Quelles sont les nationalités les plus fréquentes dans le monde du tourisme?

Ibiza est une île très touristique qui accueille chaque jour des personnes de différentes nationalités. Ici, les plus fréquentes sont les russes, les anglaises et les allemandes.

Alma, 3ème

Google Analytics Alternative

Nous utilisons des cookies sur notre site

En surfant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Les cookies sont des informations stockées dans votre navigateur qui nous permettent de vous offrir une meilleure expérience en ligne lors de votre visite.